Twitter : 5 leçons de Justin Trudeau à l’intention de Donald Trump

40ebb312-57f1-4b1d-b7d8-89fc66f3b98e_640x440.jpg
Récemment, le débat faisait rage à savoir si les déclarations du président Trump sur Twitter sont des déclarations officielles du gouvernement ou si ce sont des opinions personnelles auxquelles on accorde trop d’importance.

Même l’équipe de Donald Trump ne s’entend pas sur cette question ! Mais une chose sur laquelle tout le monde s’entend, c’est qu’on ne pourra jamais empêcher le président d’utiliser Twitter. Alors aussi bien lui suggérer quelques bonnes pratiques! En comparant les comptes Twitter de Donald Trump et de Justin Trudeau, nous avons trouvé 5 leçons que le président américain peut apprendre du premier ministre canadien… Et qui peuvent aussi nous être utiles!



1. UTILISER SYSTÉMATIQUEMENT DES IMAGES

Il semble qu’on ne le répète pas encore assez : les images sont indispensables pour accroître l’efficacité des publications sur Twitter. Alors que Justin Trudeau les utilise systématiquement, Donald Trump les ignore généralement. OK, OK, le président américain n’a pas besoin d’images pour accroître sa popularité, mais c’est une bonne pratique qui demeure vraie pour nous, simples mortels.


2. METTRE EN VALEUR NOS COLLABORATEURS

Il suffit de quelques minutes sur le fil Twitter de Justin Trudeau pour constater qu’il met systématiquement en valeur les ministres de son gouvernement chaque fois que l’occasion se présente. La stratégie de Trump ? Antagoniser les médias en mettant en valeur les reportages qui l’avantagent et en dénonçant les autres. Le président dispose pourtant d’une équipe au calibre exceptionnel : dommage.


3. CÉLÉBRER SYSTÉMATIQUEMENT LES SUCCÈS

Nous sommes souvent nos pires juges et nous hésitons à publier nos succès, ceux de notre équipe, de nos clients, etc. À l’évidence, ce syndrome n’affecte pas Justin Trudeau qui ne rate pas une occasion de soulever les aspects positifs de chaque occasion. En comparaison, les tweets revanchards du président Trump finissent par lasser. Revisitez votre propre fil Twitter : l’utilisez-vous pour célébrer ou pour dénoncer ?


4. UTILISER LES MOTS-CLICS FOURNIS PAR LA COMMUNAUTÉ

Ce qui est bien avec Twitter, c’est que les utilisateurs nous informent sur ce qui les intéresse et cela s’exprime souvent sous la forme d’un mot-clic. En utilisant les mots-clics fournis par la communauté, le premier ministre canadien s’inscrit auprès des utilisateurs dans ce qui les concerne le plus. De son côté, le président américain préfère répéter ad nauseam ses propres mots-clics, ignorant totalement ce qui se passe ailleurs sur Twitter.


5. UTILISER TWITTER POUR LA CONVERSATION PLUTÔT QUE POUR LA GESTION

La différence qui est peut-être la plus frappante entre les deux hommes, c’est l’intention derrière chaque publication. Pendant que Justin Trudeau annonce au public, les décisions de son gouvernement vient de prendre, Donald Trump annonce à son gouvernement les décisions qu’il vient lui-même de prendre. Il n’y a donc pas de conversation : Twitter devient une simple indication de la position du président.

En s’inspirant des bonnes pratiques de Justin Trudeau, les entreprises et les organisations y trouveront des idées judicieuses permettant d’améliorer leur efficacité et leur portée sur Twitter. Est-ce que ce sera suffisant pour que le président Trump nous apparaisse plus sympathique ?

Partagez cet article