Oui c'est permis de parler de politique! (mais voici comment...)

ee9c96c8-0aa6-48d0-ab39-ba7068f075c1.jpg
Aouch ! On aimerait mieux parfois marcher sur les orteils de quelqu’un que de voir la discussion dégénérer sur la politique... Pourtant, il existe des stratégies infaillibles pour aborder ce sujet délicat (et protéger vos orteils).

Voici 4 trucs infaillibles que vous aurez certainement l'occasion de pratiquer durant cette campagne électorale!

1. CONTRÔLEZ VOTRE NON-VERBAL

Idéalement, si vous pouviez voir votre reflet dans un miroir durant la discussion, ça serait super. Pas possible ? Il y a un autre truc : surveillez votre bouche. Est-ce que vos lèvres sont pincées ou crispées ? Vous annoncez votre désaccord et votre interlocuteur s’en rend bien compte ! Surveillez aussi vos bras : s’ils sont fermement croisés (du genre « cause toujours ») alors il faut vous détendre !


2. VOTRE INTERLOCUTEUR A RAISON

Enfin, pas nécessairement, mais faites comme si ! À quoi sert de prouver que votre interlocuteur a tort (si en plus, c’est vous qui avez raison ?). Oui, ça fait du bien de se faire dire « tu as raison », mais comme ça ne risque pas d’arriver, aussi bien sourire. Bien faire et laisser dire, faites-en votre mantra !


3. DITES «JE COMPRENDS»

Vous serez surpris du résultat. Pas besoin d’être d’accord, juste de concéder « je comprends » et votre interlocuteur devra désormais composer avec votre grande compréhension. De cette manière, on reste en dehors du territoire des insultes et dans le domaine du tolérable en termes de décibels.


4. NOUS VS EUX

Parler politique n’équivaut pas toujours à un débat contradictoire : on peut diverger d’opinion et être dans le même camp. Comment ? En devenant le « Nous » qui discute vs. le « Eux » que sont les politiciens. Ah-ha ! Vous devenez soudainement du même côté que votre interlocuteur, n’est-ce pas magnifique ? 

 

Profitez bien de cette campagne électorale pour pratiquer ces trucs infaillibles. Vous atteindrez le niveau élite en un rien de temps et vous pourrez les réutiliser par la suite dans toutes les discussions délicates.


Partagez cet article