Gestion de crise : quand chaque minute compte

48f6f633-8dbf-4d3d-a711-1b51d4fac1bf_640x440.png
Que vous ayez une petite ou une grande entreprise, si vous vous réveillez un matin et que votre organisation se retrouve au milieu d’une controverse médiatique, votre temps de réaction pour gérer efficacement cette crise sera crucial.

Pour éviter une atteinte importante à votre réputation, gardez en tête que tout se joue dans les premières heures (maximum 24 heures) qui suivent les premiers signes de crise. Si la situation perdure, vous ferez certainement face à des problèmes beaucoup plus sérieux. Vous devez donc vous assurer que vos explications ou votre réplique se retrouvent dans les médias le plus rapidement possible.

Heureusement, vous avez fait vos devoirs et vous êtes prêt à tout. Quand on pense à la vitesse à laquelle les médias reçoivent et transmettent l’information, chaque minute compte. Répondre vite, mais surtout répondre efficacement

ON SE CALME!

Vous vous réveillez un matin et votre photo est à la une de votre quotidien préféré ? Restez calme ! Paniquer ne changera absolument rien à la situation.


CONNAÎTRE LES FAITS

Assurez-vous de connaître et de comprendre adéquatement les faits, sinon identifiez le processus que vous comptez suivre pour avoir accès aux faits. Dans tous les cas, quand vient le temps de gérer une crise, vous aurez compris qu’il est avantageux de s’en tenir le plus possible aux faits.


PLAN DE MATCH

Nul besoin d’un plan d’action élaboré, mais vous devez au moins avoir à votre disposition un narratif précis en fonction du public auquel vous vous adressez. Cela inclut les messages clés, comment vous définissez votre rôle et celui de vos concurrents, les faits à l’appui de votre position, de même que les réponses aux questions les plus susceptibles de vous être posées. Enfin, il faut soigneusement choisir le médium pour intervenir. Si vous choisissez les médias traditionnels, précisez à qui vous souhaitez parler.


PASSEZ À L’ACTION!

Les journalistes doivent respecter des délais très serrés. Les diffuseurs veulent aussi être les premiers à sortir une information importante. Dès que votre plan est prêt, vous devez passer à l’action. N’oubliez pas ! À l’ère du web, le cycle médiatique est de plus en plus court.


RÉPÉTEZ, RÉPÉTEZ, RÉPÉTEZ

À moins d’une tournure entièrement différente des événements, ne changez pas votre message ! Cela entraîne de la confusion, crée des doutes sur la véracité de vos affirmations et peut même générer un nouveau cycle de nouvelles !


LA TEMPÊTE FINIT TOUJOURS PAR PASSER

Même si ça semble interminable, votre crise ne suscitera pas l’intérêt des médias et du public pour l’éternité. Profitez de ce moment d’attention, même involontaire, comme une opportunité de faire entendre votre point de vue.

Partagez cet article